Les fractures du rachis

Les fractures du rachis (posttraumatiques, ostéoporotiques, métastatiques) sont des lésions de la colonne vertébrale qui apparaissent suite à un traumatisme plus ou moins important , sur un os normal ou pathologique (ostéoporose, tumeur).

Les conséquences à prendre en compte sont :

-la stabilité de la colonne vertébrale

-l’atteinte des structures nerveuses(moelle épinière, nerfs).

Pour établir la stabilité de la colonne vertébrale, on utilise le scanner qui montre la fracture de la vertèbre (stable ou instable) et l’IRM vertébral qui montre une éventuelle atteinte des ligaments et des articulaires postérieures.

Il est très important de définir si la fracture est stable ou instable car les conséquences ne sont pas les mêmes sur le plan clinique et chirurgical :

– pour les fractures stables, il n’y a pas de menace sur les structures nerveuses ; le plus souvent sont responsable de la douleur.

– pour les fracture instables,il y a un risque de déplacement secondaire qui entraine des compression de la moelle avec la paralysie (tétraplégie au niveau cervical et paraplégie au niveau dorsolombaire) ou des nerfs avec la cruralgie ou la sciatique avec ou sans déficit moteur.

 

Quoi proposer pour les fractures stables ?

Le traitement classique c’est d’immobiliser la colonne vertébrale par un corset adapte pour une durée de 2 à 3 mois. Le but c’est de calmer la douleur et d’éviter une aggravation progressive. La chirurgie percutanée a pour but de restaurer l’anatomie de la vertèbre de de consolider la structure afin de favoriser la mobilisation rapide sans corset et bien évidement la guérison. L’anatomie de la vertèbre est restaurée par des ballonnets (la kyphoplastie) ou par des crics en titane ;s econdairement on injecte du ciment. L’avantage de cette technique est important quand on soupçonne une fracture pathologique (tumeur) car ça permet d’effectuer en même temps une biopsie osseuse.

Bilan préopératoire d’une fracture tassement stable :

 Capture d'écran 2015-01-23 15.07.43

Quoi proposer pour les fractures instables ?

Ce sont des fracture graves car il y a une menace neurologique. L’indication opératoire s’impose avec des fixations de la colonne vertébrale type ostéosynthèse courtes ou longues.
Afin de préserver les structures anatomiques (petites incisions, respect de la masse musculaire) et de bien positionner les vis, nous utilisons le système d navigations associée au système d’imagerie peropératoire O-ARM.